Dans quel cas peut-on se faire prescrire de la Noréthistérone ?

La Noréthistérone est un médicament qui appartient à la catégorie des progestatifs. Au même titre que l’œstrogène, il joue un rôle de premier ordre dans le cycle féminin, mais également dans l’ovulation. En cas de déséquilibre hormonal, il est possible que les menstruations soient troublées. Prendre de la Noréthistérone permet de remédier à cette situation. Mais dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

Les cas dans lesquels la Noréthistérone

Noréthistérone

La Noréthistérone (voir https://www.mapilulecontraceptive.com/norethisterone-prix-posologie/ pour plus d’informations) est prescrite par son gynécologue ou son médecin dans des cas bien précis, il ne faut surtout pas y faire appel dans le cadre d’une automédication. Ce médicament est alors préconisé chez les femmes sujettes à des irrégularités dans leurs menstruations comme des cycles irréguliers ou encore des règles absentes.

Il est aussi recommandé pour celles qui souffrent des saignements vaginaux ou de règles douloureuses. La Noréthistérone peut également convenir en cas d’endométriose et de troubles apparaissant au cours de la ménopause. Enfin, il convient de souligner que certaines patientes y font appel dans le but de décaler leurs règles.

Le mode d’emploi

Noréthistérone

Il existe différentes manières d’utiliser la Noréthistérone, le médecin préconisant une posologie spécifique en fonction du cas. D’une manière générale, ce médicament se prend uniquement durant la deuxième moitié du cycle menstruel. Si l’objectif est de retarder les menstruations, la Noréthistérone se prend trois jours avant la date prévue des règles, pendant une période maximale de deux semaines.

Toutefois, pour les patientes qui souffrent d’endométriose ou chez celles qui sont ménopausées, il est possible que le traitement soit prolongé pour une durée déterminée par le praticien. En ce qui concerne la prise proprement dite, les comprimés sont avalés au milieu d’un repas.

Au niveau du dosage, celui-ci est généralement le même : la patiente prend un compris de 5 mg entre 1 et 3 fois par jour, pendant un délai spécifié par le médecin. Attention, la prescription doit être minutieusement respectée pour que le traitement soit un succès.

Les contre-indications à connaître

Noréthistérone

Il existe différents cas dans lesquels la Noréthistérone ne convient pas. Ce médicament ne convient notamment pas dans les cas suivants :

  • Sensibilité à la Noréthistérone ou à l’une de ses composantes ;
  • Grossesse ou allaitement (d’une manière générale, les prises de médicaments doivent être strictement suivies par un médecin pour les femmes qui attendent un heureux événement ou qui allaitent) ;
  • Embolie ou thrombose ;
  • Cancer du sein ;
  • Cancer provoquant ou impliquant des troubles hormonaux ;
  • Troubles graves du foie (dont un cancer) ;
  • Diabètes ;
  • Saignements vaginaux d’origine non identifiée.

En cas de soucis de santé spécifique, quelle qu’en soit la nature, il est vivement conseillé de consulter avant toute prise de Noréthistérone. Dans tous les cas, il est indispensable d’informer le médecin sur les éventuels traitements en cours pour éviter toute interaction.

Quels effets secondaires ?

Noréthistérone

La prise de Noréthistérone peut s’accompagner de divers effets secondaires à ne pas négliger et à toujours mentionner au médecin en cas de survenance prolongée ou accentuée :

  • Pertes sanguines modérées survenant de manière irrégulière ;
  • Règles suspendues après le traitement (phénomène survenant en cas de prise prolongée de la Noréthistérone) ;
  • Maux de ventre, diarrhée, constipation ;
  • Nausées ;
  • Douleurs ou tensions au niveau de la poitrine.

Comme on le ferait pour tout autre médicament, la Noréthistérone ne doit pas être prise d’une manière hasardeuse. La consultation préalable d’un médecin est une nécessité pour garantir un bon déroulement du traitement.

Laisser un commentaire