Une augmentation des cas de Sida inquiétante

gynecologues

Malgré la multiplication des informations pour la prévention contre le virus du Sida, on observe que celui-ci est toujours en constante augmentation. La part de personnes hétérosexuelles touchées est de plus en plus importante et il est intéressant de se pencher sur ce phénomène pour mieux le comprendre.

Une prévention limitée

Le fait d’être informé ne signifie pas forcément que la personne va adopter les bons comportements. En effet, on peut remarquer surtout chez les jeunes que ce sujet est encore tabou et que nombreux sont ceux qui n’utilisent pas de préservatif par gêne, ce qui par la suite peut avoir des conséquences graves.

Chez les personnes plus âgées, l’envie de procréer est souvent plus forte que celle de se protéger donc il arrive souvent que les personnes s’infectent mutuellement sans savoir qu’elles étaient porteuses du virus auparavant. Ce phénomène tend à se multiplier car de plus en plus de traitements pour éviter la contamination du fœtus sont mis en place.

Les femmes plus touchées

gynecologues

Les études révèlent également que le nombre de femmes contaminées est en hausse car elles sont plus vulnérables que les hommes à ce virus. En effet, leurs organes génitaux ont plus tendance à retenir le virus que celui de l’homme et les jeunes femmes sont particulièrement touchées car elles ne possèdent pas encore de flore très protectrice.

Le préservatif féminin avait été élaboré dans ce sens mais il est encore faiblement utilisé par les femmes pendant leur rapport car il n’apparaît que comme une invention parmi d’autres alors que le préservatif masculin est rentré dans les mœurs. De ce fait, un manque cruel d’informations se trouve dans cette problématique. En effet, si les femmes avaient conscience que le préservatif féminin est plus approprié, il serait beaucoup plus utilisé.

Laisser un commentaire